logo
  • smile at life
    smile at life Saint Martin, toujours plus de plaisir et de découverte... Photos, vidéos, fonds d'écran...

    Saint Martin, toujours plus
  • que faire à saint martin
    que faire à saint martin A Saint Martin, sur terre comme sur mer, chacun trouvera son bonheur...

    Activités à Saint Martin
  • une année à saint martin
    une année à saint martin Saint-Martin vibre au rythme de nombreuses manifestations qui font découvrir la richesse de ses traditions et de son patrimoine.

    L'Agenda
  • se loger à saint martin
    se loger à saint martin Des hôtels de charme ou de luxe aux authentiques résidences de vacances, des villas de rêve... Saint-Martin offre des possibilités d'hébergement multiples.

    Les Hébergements
  • destination saint martin
    destination saint martin Partez à la découverte de Saint-Martin, la "Friendly Island"...

    Saint Martin
  • saint martin, l'île de la gastronomie
    saint martin, l'île de la gastronomie Partez à la découverte des innombrables saveurs de Saint-Martin...

    Les Restaurants de Saint Martin
  • saint martin, zoom sur...
    saint martin, zoom sur... Chaque mois, Saint Martin vous invite à la découverte des spécificités de l'île...

    Zoom sur...

Youth Waves

Zoom sur un groupe : Youth Waves

youth wavesPour amuser leurs amis du quartier, Patou, Alex, Junie, et Pascal se réunissaient pour "jouer de la musique".

Utilisant l'arrière-cour de M. et Mme Piper comme scène, ces adolescents ont mis tout leur cœur à jouer... sur des instruments faits maison! C’est ainsi que les ustensiles de cuisine étaient utilisés comme batterie et basse, une radio captant mal la fréquence pour guitare et leurs bouches leurs servaient à faire des bruitages comme sur le clavier.
Quelques années plus tard Ramon, de Ramon & Brass Family, leur donne la possibilité d'utiliser les instruments qui servaient pendant les répétitions de son groupe. Puisque le reggae était le genre musical le plus facile à jouer, les 4 jeunes adolescents s’y mirent à fond tout en écoutant des groupes comme les Creole Stars, qui les influencera plus tard et les mènera à faire du zouk et de la soca.

A mesure qu'ils progressaient, Ramon leur permit de se produire en public au moment où son groupe prenait sa pause pendant leurs concerts. C'est avec cette envie de se produire sur scène qu'ils commencent à réfléchir à un nom pour leur groupe. Root Waves, New Waves sont quelques-uns des noms évoqués avant qu’ils se mettent d’accord sur Youth Waves. Alex Piper, Patou Piper, Silvère Mingan (Junie), Pascal Adams et Trevor Castel, le tout dernier à avoir rejoint le groupe fondent donc en 1986 le groupe Youth Waves ! Désormais ils leur fallaient des instruments !

M. James Frankel, propriétaire de l’hôtel La Samanna, admiratif face à la détermination, le dynamisme et le potentiel du groupe fait de ce rêve une réalité, en leur donnant les fonds nécessaires pour acheter leurs premiers instruments. Très reconnaissant, Youth Waves tient pourtant à rembourser M. Frankel en totalité. Youth Waves donne donc un de ses premiers spectacles payants à La Samanna et commence à rembourser sa dette en versant 375 Dollar US par mois au propriétaire de l’hôtel.

Des années plus tard, avant son décès, M. Frankel rédige et envoie une lettre au groupe les informant du remboursement totale de leur « prêt », les encourageant chaleureusement dans leur ascension vers le succès.

Les années 90 ont amenés le groupe de ces jeunes encore adolescents vers le succès. Ils s’imposent comme « le groupe international de Saint-Martin » en se produisant hors de l’île... à Anguilla en 1990. A compter de cette année, ils n’ont cessé de s’exporter et de se produire à la Dominique, à Saint-Kitts, à Tortola, à Aruba, à Bonaire, à Curaçao, à Saba, à Saint-Eustache, à Saint-Barth, en Guyane Française, en Guadeloupe, en Martinique, à Marie-Galante, en France, en Belgique, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis.
En 1990, ils enregistrent en studio 2 chansons That You Want That You Gon’ Get (avec un album dont le titre est si long que le seul moyen pour le faire rentrer sur la pochette était de faire un dessin en forme de vague), et le single Reverse grâce auquel ils ont remporté le titre du Carnaval Road March.
En 1996, Youth Waves enregistre 2 chansons Moving to the Left et Leader qui figure sur leur album So Sweet. Ces 2 chansons ont eu un réel succès sur la scène musicale mondiale.

Début 2000, Youth Waves comptait déjà plusieurs albums à son actif comme Tune Up, So Sweet, Versatile, Step Up, Ambassador, Evolution avec des titres comme Neural et Whine, Tune Up, Ram Jam, Pantyhose, Tonight Baby, Summertime, All Ova You, Piment la, Voting Jouvert. Ils ont d’ailleurs ouvert la voie à d’autres groupes ou artistes aujourd’hui de renom connus comme les Kassav, Tanya Saint-Val, Lovendere, Lucky Dube, Steel Pulse, Digital Express, 727 La Rose, Mary J. Blige, Beres Hammon, pour n'en nommer que quelques-uns.

Le groupe a aussi participé à de nombreux événements internationaux tels que la Fête de la Musique en France, le Festival Terres  de Blues à Marie-Galante, le Carnaval Tropical de Paris en France, l’Antillais Feesten en Allemagne, le dîner de gala annuel du CTO (Caribbean Tourism Organization) à New York, le défilé de la Fête du Travail, et le Carnaval de Detroit.

Une telle visibilité renforce l’idée de Youth Waves de faire connaitre Saint-Martin sur le plan musical !

"Notre vision et notre objectif est de nous améliorer musicalement pour atteindre le niveau des plus grands et de pouvoir vivre de notre passion tout en continuant à produire des albums qui seraient vendus et écoutés à travers le monde ! "

 


puce-bleue Saint-Martin, l'île tout en musique

saint martinsaint martinsaint martinsaint martin

idimweb